Les 4 secrets d'un linge propre!

Publié le : 09/04/2018 12:59:56
Catégories : Nos infos

secrets d'un linge propre

Aujourd'hui nous allons parler des secrets d'un linge propre. Ah... le lave-linge, peut-être l'invention qui a le plus de révolutionner le travail de la ménagère! Oui me voila n'est pas ménagère qui veux!

Bref Recap historique sur le lavage des textiles : avant l’invention du lave-linge, les lavandières (c’est comme ça que s'appelaient les ménagères en charge de la corvée de lavage) étaient de véritables « magiciennes » (il faut voir le résultat qu’elles obtenaient!) et des bourreaux de travail. 

 Elles devaient passer par pas moins de cinq étapes - et de nombreuses manipulations - avant de retrouver un Linge propre et éclatant : le trempage, le lessivage (c’est à cette étape que la lessive « Tallet » intervenait) en deux étapes (encuvage et coulage), le battage du linge au lavoir puis rinçage, le blanchissage et le séchage!

Si le lave-linge se charge maintenant de quatre étapes sur cinq (et encore les derniers lave-linge ont un sèche-linge intégré), le lavage du linge reste une science dont on a perdu toutes les notions avec le temps (et oui le progrès n'a pas que du bon!).

La détergence : késako?

la détergence

La détergence n'est pas un concept aussi compliqué qu'il en a l'air. C'est simplement l'action d’éliminer une souillure.

Pour mieux expliquer, je vais partir d’un constat simple : tout le monde sait que l’eau et l’huile ne sont pas miscibles, ne se mélangent pas! Une tache grasse, même rincée à l’eau chaude, ne bougera pas!

Pourtant, l’eau savonneuse, y parvient bien! Comment est ce possible?

En fait en regardant de plus près la fabrication du Savon, on s’aperçoit qu’il est conçu (pour le Savon de Marseille) à partir d’huile d’olive, ou plus généralement à partir d’un corps gras (glycérine, huile de lin, huile de coco, etc.)! 

La fabrication du Savon consiste donc à transformer un corps gras pour qu’il soit en même temps hydrophile (aimant l’eau) et hydrophobe (n'aimant pas l'eau). Cette nouvelle molécule ambivalente (ou amphiphile) est en forme de « spermatozoïde », avec la tête soluble dans l’eau, et la queue formée de graisses. Elle est donc dite détergente ou tensio-active!

Son mode de fonctionnement est simple : sa queue hydrophobe (qui n’aime pas l’eau) vient se fixer sur la salissure pendant que sa tête hydrophile est en contact avec l’eau. Quand il y a assez de micelles (nom de la molécule ressemblant au spermatozoïde) pour entourer la tache, celle ci se décolle de son support et est solubilisée. 

Pas si compliqué, non?

Le cercle de Sinner

cercle de sinner

Il nous dit qu'en prenant en compte :

  • Le temps de lavage (qui permet aux autres paramètres d’être efficace), 

  • La température de lavage (qui augmente la solubilisation de la lessive et des souillures décollées), 

  • L'action mécanique (qui « bat » le linge en machine pour mieux décoller les taches) 

  • Et l'action chimique (qui permets une bonne détergence avec la lessive), 

=> Nous avons un lavage parfait!

Pas si compliqué!

Oui mais… Lorsque nous mettons, le linge en machine et le programme, nous y pensons pas!

Régulièrement, il arrive qu’on ait trop de linge dans le tambour - empêchant le battage -, qu’on ait pas assez mis de lessive pour le degré de salissures du linge - empêchant l’action chimique - , qu’on ait une température pas assez élevée - par souci d'économie, souvent inexistante car le linge mal nettoyé sera relavé consommant ainsi à nouveau de l'électricité de l'eau et de la lessive (CQFD) -, ou qu’on ait mis un temps trop court parce qu'on est pressé - et qu’on a mieux à faire, on peut le dire ;).

Toutes ces erreurs entraînent indubitablement un cassage du cercle de Sinner et donc un mauvais lavage! C’est tout bête, mais il faut ce qu'il faut…

Pour ne pas le casser ou continuer à avoir ses habitudes (basses températures, lancement de la machine une demi-heure avant de mener les enfants à l'école, etc.), on peut appliquer la méthode de compensation (attention cette méthode est pointu et nécessite expérience et connaissance dans le lavage du linge). 

Je m'explique : Il est possible, lorsqu’un des paramètres du cercle de Sinner est donné en quantité trop faible, de le compenser en augmentant les autres (soit les trois uniformément, soit un en particulier! Mais attention toute la compétence est dans ce jugement. Se tromper peut avoir des effets irréversibles sur votre linge).

Si on ne veut pas se casser la tête avec des calculs scientifiques à rallonge, on peut établir des règles simples de base qui peuvent être ensuite adaptées à chacun :

- Pour un linge peu sale, il faut une température à 30 °C, avec un temps de 30 minutes, et 40 à 50 ml de lessive

- Pour un linge sale, la température se monte 40°C, avec 40 à 50 minutes de temps de lavage, et un dosage de lessive de 60 à 70 ml. 

- Pour le linge très sale, il faut au préalable détacher, monter la température à 60°C (inutile de mettre plus chaud, sinon on cuit les taches), avec 1h30 a 2h de temps de lavage, et un dosage de 80 à 90 ml de lessive

- Pour le linge délicat : 20°C maximum, sélectionnez le programme lavage à la main, avec 30 à 40 minutes de lavage, et un dosage de lessive de 40 à 50mL. 

Avec celle-ci vous pouvez obtenir des lavages satisfaisant dès le premier lavage et ainsi économiser lessive, eau et électricité!

Le chargement de la machine

chargement machine

En fait, oui! Ce point est très important car trop de linge en machine empêche le battage du linge et entraine donc un cassage du cercle de Sinner au niveau de l'action mécanique.

Après beaucoup de recherche et de débats avec les professionnels réparateurs, le chargement optimal de la machine serait de 80 % de sa capacité. Donc, un lave-linge de 5 kg se rempli effectivement avec 4 kg de linge sec!

Ce chargement permettra un meilleur brassage du linge (et donc un meilleur détachage) et permettra même de préserver son lave-linge : les pièces mécaniques en mouvement dureront (du fait du chargement moindre) plus longtemps, et permettra donc de faire encore des économies ;)!

Vous me direz OK! Mais comment savoir quand est-ce que j’ai atteint 80 % de ma capacité?

Conscient que tout le monde ne pèse pas avant la lessive, voici une astuce ce qui vous permettra de respecter cette règle : il suffit d’entrer sa main en hauteur dans le tambour. Lorsque c'est possible, c'est qu'on est inférieur ou égal à 80 % de changement. Lorsque ça n'est plus possible, il suffit de retirer tout simplement du linge à fin d'y arriver!

Par contre, cette astuce est à réaliser uniquement par des adultes et machine éteinte! Elle est également optimale pour les modèles inférieur à une capacité de 7kg. 

Le triage du linge

tri linge

Le dernier grand point pour un lavage optimal du linge concerne son triage. Chacun sa technique et son habitude. Ma technique ne prévaut pas sur les autres. C’est un triage possible, dérivé de celui de professionnels de blanchisserie.

Pour bien trier, il faut le séparer en trois grandes familles : le linge de cuisine (torchons, nappes, serviettes), le linge de maison (draps, éponge, peignoirs), et le linge personnel (vêtements, sous-vêtements).

Ensuite, il suffit de le classer dans quatre sous-familles : le blanc, le couleur, le délicat, et le très sale.

Avec ces familles et sous-familles, vous pourrez traiter plus efficacement votre linge sans avoir besoin de tous les renforts (datachant multiples, lessives pour chaque couleurs, anti-transfert de couleur, etc.) que la publicité vous vend inutilement!

Une autre petite astuce : lorsque vous procédez à un nouvel achat de textile (vêtements, draps, ou autres), il faut procéder, afin d'éviter un transfert de couleur, à un décatissage. C’est-à-dire à un lavage à 40°C environ, avec un dosage de lessive peu sale ; afin d’enlever l'excédent de colorant que l'industriel a dû ajouter pour teinter le textile. Cette opération se fait bien évidemment avec uniquement du linge de même couleur et sans rien d'autres dans la machine (n’allez pas me faire une décatissage de textile noir avec un drap blanc!). 

Conclusion

Cet article est trèès long, mais cette longueur a été nécessaire pour vous expliquer au mieux tous les secrets d'un bon lavage! Le lavage du linge n’est pas aussi simple que ce que la publicité nous le vend, mais avec les bons conseils et du bon sens… on y arrive. 

J’espère que ces secrets vous ont plu et qu’ils vont vous aider à devenir un ou une « Stain killer » (comprenez, tueur/tueuse de taches!).

 Avec tous ces éléments, vous n'avez dorénavant plus d'excuses pour ne pas avoir votre linge impeccable ;)!

Dites moi dans la zone commentaire ce que vous en pensez et partagez les astuces que vous utilisez ;-).

Partager ce contenu

avis clients Marchand approuvé par la Société des Avis Garantis, cliquez ici pour vérifier l'attestation.